Les Murs Vivants

Mille Vies en Une Nuit #3 – Le Spectacle

Home »  Actualités »  Mille Vies en Une Nuit #3 – Le Spectacle

Mille Vies en Une Nuit #3 – Le Spectacle

On juin 27, 2017, Posted by , In Actualités,Carnet de chantiers, With No Comments

Nous y sommes, le 1er juillet arrive à pas de géant dans le quartier de cette jolie Râbaterie. Cette semaine se voit être le théâtre d’un dernier chamboulement de la part de nos comédiens, ingénieur et régisseur. Les répétitions sont de plus en plus précises et justes, on sent une petite tension dans chacun : « Vais-je être à la hauteur ? »

En parlant de hauteur, l’équipe logistique est soulagée quant à l’installation de la scène. Elle sera moins lourde à transporter qu’initialement.

La tension monte mais elle descend aussi beaucoup pour créer. Ainsi, avant les répétitions, il n’est pas rare que ceux qui arrivent en avance se mettent à produire un rap, à partager des chansons qu’ils ont produites la veille ou à entraîner un pas de danse. Sophie vient toujours pour prendre des clichés des répétitions, on la remercie encore pour ça : « on se trouve toujours beaux sur tes photos ! » affirme une des comédiennes.

Cindy rejoint le chœur des femmes et, Louna, la fille de Malvina aussi. Les dynamiques sont différentes mais surtout pas déplaisantes. Les personnages se multiplient, voici Murielle une danseuse orientale, Nordine un jeune homme de jolies attitudes, Patrick, bienveillant et attentif et Manuel, un jeune danseur hip-hop énergique.

19274950_10211747720961525_7112107052891590495_n

Photo Sophie Pécresse

On passe aux choses très sérieuses et on travaille beaucoup avec Ali, dans sa « chambre sonore », à la Maison de l’Aubrière. On enregistre la chanson pour le premier tableau, la chanson de 2pac ré-écrite par Karim. Dès que je peux, je n’hésite pas à observer Ali dans son travail sur la musique et les décors. Il accomplit des choses qui me semblent insurmontables avec une facilité déconcertante et surtout, une compréhension très grande envers ceux qui ne possèdent pas ses compétences artistiques.

Pour le bien du spectacle, je vais me balader dans le quartier et dans St Pierre, pour distribuer des flyers dans les boîtes aux lettres ou directement dans les mains des gens. C’est enrichissant de rencontrer des personnes que je ne rencontre jamais dans le contexte de ma vie quotidienne d’étudiante. Nous discutons les uns avec les autres et nous tissons des liens, que ce soit dans la rue ou autour de la table de Mina, qui nous a préparé un super thé à la menthe.

18952626_10211183318272275_3010466553809494564_nLe spectacle avance à grands pas, mais ce n’est pas parce que Météo France nous parle de pluie que nous allons nous laisser faire ! Alors, à samedi dans la Râbaterie, au pied de la tour 17.

Clémence Mauve

(volontaire en service civique au Barroco Théâtre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *